Skip to main content

Le risque n’en vaut pas la peine

Les amendes sont, en effet, élevées et, bien que leur montant dépende d’un certain nombre de facteurs différents – comme le nombre de personnes affectées, le nombre d’incidents et leur niveau d’impact – les dommages à la réputation d’un planificateur d’événements suite à une amende seront certainement dévastateurs.

Les entreprises encourent une amende dont le montant peut atteindre 20 millions d’euros ou 4 % de leur chiffre d’affaires annuel (la valeur la plus élevée étant retenue). En outre, elles peuvent se voir infliger des amendes supplémentaires en cas de réclamation individuelle formulée par toute personne ayant été victime d’une atteinte à ses données personnelles. Les dirigeants de l’entreprise peuvent également être concernés par ce type de procédure.

Cela peut impliquer la perte de contrats en faveur de concurrents pouvant être mieux préparés au RGPD.

À qui s’appliquent-t-elles ?

Les amendes s’appliquent à toutes les parties concernées, aussi bien les contrôleurs de données, comme dans le cas des organisateurs d’événements, que les responsables du traitement des données (en général, les entreprises de technologie, les agences de gestion d’événements, etc.).

Veuillez lire également notre article sur les exigences minimales prévues par le RGPD pour votre événement.

Vous avez encore des questions à ce sujet ? Contactez-nous !

    Sergio Pinto

    Sergio Pinto

    With more than 15 years of experience in IT and telecom industry has passed the last years investigating and developing tech solutions for the events industry.